droides destroyer

Parfois, il arrive qu’un problème survienne et qu’une phalange de droïdes de combat ne suffise pas à le résoudre. En ce cas, il faut appeller l’artillerie lourde, c’est à dire les destroyers droïdes. Le droïde de combat est au fantassin ce que le destroyer droïde est au char d’assaut. Un destroyer droïde peut anéantir à lui seul tout un bataillon de soldats -car il n’est rien de plus qu’une plate-forme mobile d’armes mortelles.

Programmé pour ne pas connaître la peur, les destroyers droïdes sont de parfaites machines de combat de premières ligne. Seul le droïde chasseur de prime IG-88, représentait cette catégorie de robots dans la première trilogie Star Wars - et le public n’a jamais eu l’occasion de le voir à l’oeuvre. Les destroyers droïdes de l’Episode 1, en revanche, sont envoyé au coeur du combat : ils adoptent pour cela la forme d’une gigantesque roue blindée, ce qui les rends pratiquement imperméables à toute attaque, sauf peut-être à la la lame d’un sabre laser de Jedi... Lorsqu’ils sont prêts à frapper, les destroyers droïdes s’ouvrent et se transforment en guerriers dévastateurs possédants une arme à chaque extrémité. Ils n’ont pas besoin de transporter de blasters puisque leurs canons lasers font partie intégrante de leur corps... Ils sont égalements capables de gérer leurs propre écrans déflecteurs, ce qui les rends extrêmements difficiles à vaincre. Heureusement pour les habitants pacifiques de la galaxie, les destroyers droïdes sont très coûteux et compliqués à fabriquer, et ils n’existent qu’en nombre limité.

Index